Facebook Saint-Leu-la-Forêt
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_F_C3_A9d_C3_A9ration_20Fran_C3_A7aise_20de_20Randonn_C3_A9e_20P_C3_A9destre_20du_20Val_20d_27Oise0.png
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logostleu.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_cdevaldoise.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo_ahgevo.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_Image3.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo_amis_mediatheque.png
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_journaldefrancois.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo_0tourisme_france.png
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167__wsb_332x132_Logo_Valmorency.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_img4.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo_petit.JPG
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_Image29.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo-ONF.png
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo_ASWL.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_Logo-SLTE-detoure.jpg
+ - a
Vous êtes ici: Page d'accueil > Patrimoine > Les incontournables > La source Mery

La source Mery

Un audio guide est disponible ici

Auguste Méry, né en 1868, installa en 1896 sur un vaste périmètre de terrains qu’il acquiert entre le carrefour de la rue de Saint-Prix avec la rue du Château et sur le côté droit de cette dernière jusqu’à la rue Pernelle, une entreprise d’embouteillage d’eau minérale qui porte son nom.

Cette activité va très vite prospérer. L’eau de la source Méry dite "Eau de Saint-Leu", est primée dès 1898 à l’Exposition internationale de Lyon puis à l’Exposition universelle de Paris en 1900.

 

Plusieurs vestiges de cet ensemble industriel subsistent aujourd’hui au 70 rue du Château, avec le bâtiment de la Maison pour Tous Pierre Boudinet (ancienne usine d’embouteillage réaménagée), l’ancien restaurant  Les portes du Prince (construit par Méry à l’emplacement d’un hangar de stockage) avec une entrée  de faux rochers - au-dessus de laquelle se trouvait à l’origine une enseigne portant une grande bouteille d’eau de Méry -, le rocher de la source situé dans une propriété privée au fond de l’allée de la Source et le décor de faux rochers d’une villa buvette visible du Chemin d’Apollon.

La qualité de la production, garantie par l’Etat dès 1910, et la chaine totalement intégrée puisqu’elle assurait aussi bien l’impression des étiquettes que la fabrique des bouchons et des caisses sont remarquées.

Le transport était réalisé en interne avec 40 chevaux et 8 bœufs pour la livraison vers les différents  points de vente. La capacité de production dépassa, les meilleures années, les 10 millions de bouteilles et la société employa jusqu’à une centaine d’ouvriers.

La gamme vendue comprenait aussi des eaux minérales gazéifiées (avec l’installation complète sur place)  ou non, des sodas  et  limonades diverses (dont celle dite La Providence à la recette  tenue secrète), sans oublier les bières de la marque Forta. 

Auguste Méry  écrivait en 1910, «  L'’eau de Saint-Leu est parfaite, absolument pure, jaillissant des flancs de la colline en source généreuse qui alimente tout le pays ».

 

Le site était parfaitement agencé pour recevoir les visiteurs dans une atmosphère de station thermale avec une buvette, de pompeux emblèmes de rochers et de bouteilles agrémentés de deux  statues de griffons et même, près de l’usine d’embouteillage, un veau d’or dont se rappelle avec émotion  la descendante de la famille du dernier propriétaire. Il y avait aussi un « Centre national des Arts » dont l’usage reste inconnu…La publicité était développée avec ses moyens propres (chariots tirés par des bœufs) mais aussi par affichage sur les transports publics. Le démarchage des restaurateurs est constant, mené souvent par Auguste Méry lui-même.

A la mort de son fondateur en 1930, l’entreprise fut vendue à M. Alexandre Brion, également Président du groupement des artisans et commerçants. Sa fille Yvonne épousa Serge Méry, fils d’Auguste. C’est cette dernière qui prit en charge la société d’exploitation, la propriété foncière de la source demeurant dans la famille Brion. Remariée en 1937 à Robert Laporte, Yvonne poursuivit l’exploitation et le nom des Établissements  Laporte  remplaça celui de Méry qui disparut des étiquettes …

 

 

En 1959, la société des Eaux d’Évian reprit l’établissement, tenta une relative modernisation de l’usine avant de cesser l’exploitation en juin 1973.

 

L'exploitation, après la mort de son fondateur par Monsieur Brion, se poursuit jusque dans les années 1960, puis elle est revendue à la Société des Eaux d'Evian, qui cesse l'activité en 1974.

L’usine d’embouteillage devient en 1977 un centre culturel associatif : La Maison pour Tous Pierre Boudinet.

 

 

Les portes du prince

Au 72 rue du Château, une étonnante maison qui servit de restaurant pendant de nombreuses années, présente sur sa façade une superbe porte  ancienne et deux magnifiques naïades en bronze.

Bien qu’aucune source historique ne permette d’indiquer la provenance de ces objets, une rumeur attribue cette porte à une des écuries du château de la Reine Hortense et les deux bronzes pourraient provenir du parc du même château.

 

Au dessus du bâtiment, décoré de faux rochers et construit par Auguste Méry vers 1898, trônait une enseigne portant une bouteille d’eau géante de la Source Méry.