Saint-Leu-la-Forêt
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo_ASWL.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_Image3.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo-ONF.png
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_journaldefrancois.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo_0tourisme_france.png
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo_ahgevo.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_cdevaldoise.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo_petit.JPG
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_img4.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167__wsb_332x132_Logo_Valmorency.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logo_amis_mediatheque.png
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_Logo-SLTE-detoure.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_F_C3_A9d_C3_A9ration_20Fran_C3_A7aise_20de_20Randonn_C3_A9e_20P_C3_A9destre_20du_20Val_20d_27Oise0.png
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_Image29.jpg
  • http://www.tourismesaintleu.fr/docs/partenaires/mcith/mcith_187x167_logostleu.jpg
+ - a
Vous êtes ici: Page d'accueil > Découvrir Saint-Leu-la-Forêt > Présentation de la ville

 

Présentation de la ville

 

SITUATION GEOGRAPHIQUE

Située dans la partie sud-est du département du Val d’Oise, Saint-Leu-la-Forêt se trouve à moins d’une vingtaine de kilomètres au nord de Paris. Son territoire se situe au cœur de la Vallée de Montmorency, constituée d’un environnement naturel et bâti de qualité; il est rendu attractif par son positionnement entre la proche couronne parisienne, ses zones denses de la boucle de Gennevilliers et d’Argenteuil, et la ville nouvelle de Cergy. Adossé à la butte boisée, il se caractérise par un étagement topographique marqué par le massif forestier de Montmorency.

 
plan cadastral 1833

Une ambiance préservée du siècle passé règne encore dans le cœur de la ville avec un fort parfum de « campagne ». Cette ambiance particulière de bourg de province s’ajoute à de nombreux atouts : bon niveau d’équipements, relations aisées avec les services départementaux de Cergy- Pontoise, avec l’aéroport Charles de Gaulle  et le secteur du Stade de France à Saint- Denis, bonnes liaisons de transit avec la présence de l’A115 au sud, un accès à Paris en transports collectifs en un temps raisonnable (30’).

Descendant de la butte boisée de Montmorency, les coteaux ont longtemps connu une vocation agricole (vignes, vergers, maraîchage). Ce n’est qu’au cours du XXème siècle qu’ils se sont peu à peu transformés pour être aujourd’hui largement urbanisés. Du fait de la topographie, ils offrent des panoramas intéressants entre la forêt et la plaine jusqu’à la butte de Cormeilles.

vue générale

Le centre-ville assure en partie la transition entre les coteaux et la plaine ; il s’est développé au nord de la voie ferrée, autour de la RD928 aujourd’hui dédoublée entre la rue de Paris/rue du Général Leclerc et la rue de du Général de Gaulle. Il présente un tissu relativement homogène constitué à la fois de maisons de bourgs et d’anciennes fermes établies autour de cours traditionnelles mais aussi de maisons bourgeoises avec de beaux jardins. Même s’il connaît des mutations avec des opérations de rénovation urbaine récentes, il compte parmi les derniers centre-bourgs historiques de la vallée de Montmorency qui ont préservé leurs formes urbaines traditionnelles et homogènes..

Situés dans le prolongement du centre-ville, les quartiers est dits des Tannières sont essentiellement constitués d’un tissu pavillonnaire formant un continuum avec l’urbanisation de Saint-Prix.

Situés dans la moitié sud du territoire délimitée par la voie ferrée au nord , les quartiers de la Plaine sont composés d’une juxtaposition de plusieurs ensembles urbains, témoins des différentes époques de construction et de développement de l’urbanisation au XXème siècle : quartiers pavillonnaires le long de la voie ferrée, maisons de ville ou opérations groupées plus denses. On y trouve les seuls ensembles collectifs des Diablots ("Le Domaine de St Leu") et des "Terres Blanches". Ces derniers sont complétés par un pôle d’équipements et par un centre commercial. On peut y rattacher la zone d’activités partagée avec Le Plessis Bouchard en bordure du Boulevard  Brémont (RD502) et de l’A115.

 

 DONNEES ADMINISTRATIVES et STATISTIQUES

-Le canton et l'arrondissement

Sur le plan administratif, la commune de Saint-Leu-la-Forêt a perdu son statut de chef-lieu de canton  depuis le 18 février 2014  et s’inscrit dorénavant dans le canton de Domont qui intègre les dix communes de Baillet en France, Béthemont-la-Forêt, Bouffémont, Chauvry, Moisselles, Montsoult, Piscop, Le  Plessis-Bouchard et Saint-Prix, soit un total de 59182 habitants (RGP2012). Elle fait aussi partie de l'arrondissement de PONTOISE.

-La communauté d'agglomération

 


val et foretLa commune de Saint-Leu a adhéré au 1er janvier 2009  à la Communauté d’Agglomération de Val-et-Forêt, créée en 2000, et qui regroupe sur 2740 ha plus de 85 000 habitants les 6 communes d’Ermont, Eaubonne, Montlignon, le Plessis-Bouchard, Saint-Leu la Forêt et Saint-Prix.

  

 

 

 

 

La loi du 27 janvier 2014 prévoyait l’élaboration du Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI), dont la mise en œuvre est intervenue fin 2015  et qui constitue une nouvelle intercommunalité d’au moins 200 000 habitants. Il prévoit l’élargissement du périmètre actuel de la communauté d’agglomération « Le Parisis » composée des dix communes de BeauchampBessancourtCormeilles-en-ParisisFranconvilleHerblayLa Frette-sur-SeineMontigny-les-CormeillesPierrelayeSannois et Taverny aux villes de l'ancienne CA de Val et Forêt (à l'exclusion de Montlignon et St Prix) ainsi qu'à la commune de Frépillon, actuellement membre de la CA de la Vallée de l’Oise et des Impressionnistes. Saint-Leu devient membre d'une nouvelle communauté d’agglomération dite "Val Parisis" de 15 communes de 265 509 habitants sur un territoire de près de 10 000 hectares.

 

 -Superficie et démographie

D’une superficie de 526 ha dont 146 ha de forêt, St Leu la Forêt culmine à 191m (aux Sapins brûlés en forêt de Montmorency) avec son point le plus bas situé  à 57m.

Sa population est de 14 969 habitants (RGP 2012), pour une densité moyenne de 28 habitants par hectare.

Saint-Leu-la-Forêt a connu  sa véritable croissance démographique après la seconde guerre mondiale, sa population ayant quasiment doublé entre 1955 et 1990, passant de 7 000 à 15000 habitants. Depuis lors, une stabilisation de la croissance se fait sentir et depuis 1999, Saint-Leu-la-Forêt connaît une décroissance à l’inverse de ce que l’on observe sur l’ensemble du Val d’Oise ou dans les communes  voisines.

Elle compte 5951 ménages et 6288 logements (RGP2012) avec une part de population 60 ans de 22,5%.

EQUIPEMENTS TRANSPORTS COMMERCES ET CULTES

Saint-Leu-la-Forêt dispose de nombreux équipements répondant aux besoins de la vie locale et répartis en deux pôles principaux : le centre-ville et les quartiers Sud. Il existe cependant deux pôles « secondaires » : au sud-est, la Maison des Loisirs et de la Culture François Truffaut et les terrains de sports ; au nord et haut des coteaux, le centre de loisirs associatifs(Maison pour tous Pierre Boudinet), les terrains de tennis et la Maison d’Accueil spécialisée. Leur répartition crée des zones de fortes convergences notamment avenue des Diablots (Gymnase Jean Moulin, Piscine, Médiathèque intercommunale Georges Pompidou...).

La ville possède un bon niveau d’équipements scolaires et de petite enfance :  21 classes de maternelles et 35 classes primaires ; collège Wanda Landowska bénéficiant de la proximité des équipements sportifs et des espaces de loisirs ;  l’établissement  privé du Rosaire bénéficiant d’un parc arboré de 7 hectares. Pour les enfants de moins de six ans, il existe un réseau spécialisé : centre de Protection Maternelle et Infantile, crèche familiale communale et halte-garderie parentale.

Les équipements sportifs sont situés au nord (tennis), en centre-ville ("Les Dourdains") et pour leur plus grande partie au sud. Le stade est proche de la zone d’activités économiques. 

A Saint Leu la Forêt se développent de très nombreuses activités culturelles associatives notamment autour de  l’Ecole de musique Francis Poulenc, de la Maison des Loisirs et de la culture François Truffaut et de la Médiathèque; elles offrent des programmes ouverts à tous les âges, formant un ensemble vivant apprécié des habitants.

Les services administratifs de la commune et  la poste, qui dispose d'une annexe au sud, ainsi que la plupart des équipements sociaux, sont regroupés dans le centre. Les services techniques municipaux sont regroupés dans la zone d'activités.

La gare est bien située au cœur de la ville . Elle est reliée au centre-ville par une avenue  de caractère, agrémentée de belles maisons du siècle passé. Lien entre la plaine et le centre-ville, elle bénéficie d’un bâtiment de caractère datant de 1925. La commune bénéficie d’une desserte par la ligne SNCF permettant de rejoindre Paris directement via la gare du Nord en 30 minutes.

Trois lignes de bus (transports) assurent les liaisons intercommunales : l'une reliant la gare de Saint-Leu-la-Forêt à la gare de Franconville via le Plessis-Bouchard ; une seconde reliant la gare de Saint-Leu-la Forêt à celle de Montigny-Beauchamp;  la troisième reliant la gare de Cergy à Margency en passant par Saint-Ouen-l’Aumone, Méry, Frépillon, Bessancourt, Taverny, Saint-Prix.

Par ailleurs, la commune dispose sur son territoire de plusieurs lieux de cultes : Eglise St. Leu – St. Gilles,  Chapelle Notre-Dame,  Centre Communautaire israélite, Temple Bouddhiste.

La ville bénéficie d’une bonne structure commerciale active, concentrée dans les rues principales du centre-ville. Cette organisation, fruit de l’histoire, participe de manière forte au renom de la ville. Le marché qui se tient deux fois par semaine les mercredis et samedis matins est un second élément d’attraction. Le secteur des Diablots est le second pôle qui accueille une moyenne surface, des petits commerces et quelques services.

La Zone d'activités Louis Lumière partagée entre Saint-Leu-la-Forêt et Le Plessis Bouchard regroupe une quarantaine d'entreprises.

ESPACES NATURELS

La forêt de Montmorency (foretmontmorency) domine la ville et couvre plus d’un quart du territoire communal. Forêt domaniale, elle est ouverte au public. Sa présence est un atout aussi bien dans les paysages  que dans le mode de vie, comme lieu de loisirs et espace naturel de qualité aux portes de Paris. Elle attire de nombreux promeneurs venant des départements franciliens qui la parcourent via des chemins et voies forestières bien dimensionnées . Les accès depuis la commune de Saint-Leu-la-Forêt sont plus intimes via chemins et sentes au travers des coteaux.

Saint-Leu-la-Forêt possède un remarquable réseau de sentes (12km) hérité de l’histoire agricole de la vallée. Celles-ci présentent un grand intérêt par la qualité des jardins qui les bordent, par les vues sur les cœurs d’îlot et leur échelle intime leur confère un caractère labyrinthique et ludique. Grâce à elles, les habitants peuvent descendre du coteau ou remonter de la plaine à la forêt en évitant les voitures et le bruit. Leur nombre et leur variété permettent de pratiquer à pied la ville autrement. Elles constituent un support indéniable de développement de circulations douces et touristiques.

La ville de Saint-Leu-la-Forêt s’est installée à l’origine sur le coteau de la butte de Montmorency pour occuper aujourd’hui toute la plaine. Quelques situations privilégiées sur le coteau permettent d’embrasser de vastes panoramas qui s’étendent de Paris à la butte de Cormeilles.

Saint-Leu-la-Forêt dispose d'autres espaces naturels tel le bois des Cancelles au sud-ouest. Ce dernier s’inscrit dans le maillage régional de liaison transversale de la vallée entre les buttes de Montmorency et de Cormeilles. Le parc du Rosaire est un troisième espace naturel privé.

Le territoire communal n’est pas concerné par le passage de cours d’eau, à l’exception d’un rû qui prend sa source dans le massif boisé. Toutefois, l’eau est omniprésente par les nombreuses sources à flanc de coteau et par les fontaines qui ponctuent la ville ainsi que  dans le cadre des axes de ruissellement qui concernent toute la commune.

Une manufacture d’embouteillage d’eau de source  dite de la Source Mery (sourceMery) du nom de son fondateur y fut active pendant près de 80 ans jusqu'en 1974.

Le territoire communal comporte des secteurs gypsifères. Le gypse ou la pierre à plâtre est composé de sulfate de chaux, instable au contact de l’eau. Ainsi, la couche rocheuse peut faire l’objet d’une érosion interne par dissolution, responsable de cavités. Ces cavités naturelles sont à l’origine d’une instabilité ponctuelle des terrains, pouvant provoquer des affaissements ou effondrements locaux.

La commune fait partie de la Ceinture verte de l’Ile-de-France et de l’ensemble local de la Vallée de Montmorency organisé autour  des trois forêts (Carnelle, l’Isle Adam, Montmorency), qui se caractérise par  une vallée encadrée par une série de buttes et reliefs.

Saint-Leu-la-Forêt présente un caractère remarquable grâce à la qualité des jardins qui donne à la ville une ambiance bucolique. Les jardins des coteaux abritent souvent de grands arbres ou des arbres des anciens parcs des châteaux. Les jardins des propriétés du XIXème siècle offrent une palette élargie de végétaux (arbres de Judée, séquoias, araucarias, cèdres …). Ces jardins ont une valeur patrimoniale réelle non seulement par la dominante verte qu’ils confèrent à la ville mais également  par leur rareté botanique, leurs dimensions ou leur situation stratégique. On relève ainsi une centaine de spécimens remarquables identifiés et normalement protégés. Il faut noter le cadre exceptionnel du site de la Châtaigneraie qui accueille un centre de loisirs pour la petite enfance en lisière de forêt.